Le Machu Picchu

Le Machu Picchu

Le Machu Picchu est l’un des plus célèbres sites archéologiques au monde. Et contrairement à ce que l’on peut penser, il est difficile d’accès ou très coûteux d’y aller. Nous vous expliquons comment y aller en fonction de vos contraintes de temps et d’argent dans cet article.

Le Machu Picchu – Ancienne cité Inca

Du temps des Incas

La construction de la cité démarre au XVe siècle sous le règne de l’empereur Inca Pachacutec. L’emplacement choisi est un promontoire rocheux situé sur la crête entre deux montagnes : le Machu Picchu (du quechua “vieille montagne”) et le Huayna Picchu (‘jeune montagne”). On suspecte les incas d’avoir sélectionné ce site pour :

  • la sécurité apportée par l’altitude du site de 2 438 m. Seuls 8 chemins incas permettaient de communiquer avec les autres régions.
  • l’eau de la rivière Vilcanota – Urubamba qui chemine en bas de la cité
  • les “signes” religieux tel des augures ou la forme de la montagne Huayna Picchu qui prend (sous certains angles) la forme d’un visage inca regardant vers le ciel…

Elle est construite pour accueillir l’empereur et sa cour ainsi que dans un but religieux. Entre 300 et 1000 personnes de l’élite pouvaient s’y installer et les régions alentour étaient densément peuplées.

Les terrasses agricoles de la cité fournissent une partie de la nourriture mais cela n’est pas suffisant. Ils sont dépendants des importations.

Le Machu Picchu Sous certains angles, le Huayna Picchu prend la forme d’un visage inca tourné vers le ciel.

Son abandon

Après la mort de l’empereur Pachacutec, la cité perd de son importance. Les empereurs suivants ne s’y intéressent pas et une route plus sûre est construite vers Ollantaytambo.

Une grande partie de l’élite ne s’y rend déjà plus quand éclate la guerre civile inca de 1431 à 1432 et ensuite la révolution de Manco Inca. Ce dernier appelle les nobles à se replier à la cour de Vilcabamba et la cité serait désertée définitivement à cette époque-là.

Ensuite les Espagnols ne s’y intéressant pas, la cité tombe vite dans l’oubli et seules des mentions de cette cité sont retrouvées dans différents écrits. Les descendants incas sont les seuls à effectuer les rares visites.

Sa “re”découverte

Hiram Bingham est un historien américain de l’Université de Yale. Il se rend aux ruines en 1911 en espérant tomber sur le dernier refuge inca, la cité perdue de Vilcabamba sur laquelle il travaille. Ils rencontrent alors les Recharte et les Alvarez, deux familles qui se sont réappropriées le site pour cultiver les terrasses et profiter des installations existantes pour s’approvisionner en eau. L’un des fils Recharte le conduit alors à la partie de ruines qu’ils ont défriché.

Bingham comprend alors l’importance des ruines et l’Université de Yale lance à ce moment là les premières fouilles archéologiques. Ils comprennent par la suite que ce n’est pas Vilcabamba mais un autre site très important.

Petite anecdote : La législation est alors détournée et 35 000 pièces archéologiques sont envoyées “temporairement” à Yale pour être étudiées. Elles sont censées être rendue après la publication des études mais ne seront en fait rendue qu’en 2010 sous la menace de poursuites judiciaires par le gouvernement péruvien.

 

Le Machu Picchu - les terrasses agricoles De nombreuses terrasses agricoles recouvrent le site

Le Machu Picchu – Comment organiser sa visite ?

Pour organiser votre visite, vous aurez plusieurs facteurs importants à prendre en compte :

  • le type de billet (3 visites différentes possibles)
  • le moyen de s’y rendre
  • si vous voulez faire la visite en 1 ou 2 jours

Dans tous les cas, votre budget sera également déterminant et il est difficile de visiter le Machu Picchu en une seule journée.

L’achat des billets

Les différents tarifs (internationaux)

3 types de billets sont proposés :

  • Visite du Machu Picchu seule pour 152 soles (41€) le billet adulte et 70 le billet enfant (jusqu’à 17 ans)
  • Visite du Machu Picchu + montagne Wayna Picchu pour 200 soles (54€) le billet adulte et 118 soles le billet enfant (jusqu’à 17 ans)
  • Visite du Machu Picchu + montagne Machu Picchu pour 200 soles (54€) le billet adulte et 118 le billet enfant (jusqu’à 17 ans)

Entrée gratuite pour les – 8 ans. Il existe également des tarifs étudiants mais il est impossible d’acheter les billets sur internet et de s’organiser en avance.

Les billets d’entrée au musée du site sont vendus à l’entrée de celui-ci.

Les différents créneaux

Attention, le Machu Picchu est ouvert entre 6 et 17 h mais il y a des contraintes à prendre en compte :

  • Le billet acheté est valable 4 h, le premier créneau est 6 h – 10 h et le dernier, plus court, 14 h – 17 h. Vous pourrez rentrer à partir de votre horaire d’entrée donc plus tard oui mais pas avant. Il n’y a pas encore de contrôle pour vous obliger à sortir si vous dépassez l’horaire de départ.
  • 400 personnes réparties sur 3 groupes accéderont à la montagne Wayna Picchu par jour. L’aller-retour dure 2 h 30 et la montée est difficile. Attention au vertige !!
  • 800 personnes réparties sur 3 groupes accéderont à la montagne Machu Picchu par jour. L’aller-retour dure 3 h et la montée est plus simple.
  • Les montagnes ne sont accessibles que le matin. En plus du créneau d’accès au site basique de 4 h, vous allez choisir l’horaire d’entrée pour accéder à la montagne. Vous devez absolument démarrer l’ascension à l’horaire indiquée !
  • Le dimanche, l’entrée est gratuite pour les habitants de Cuzco. Attention à l’affluence.

Les montagnes sont très demandées et pour avoir le jour et le créneau que vous voulez, il faudra vous y prendre plusieurs mois à l’avance. Plusieurs semaines suffiront si vous voulez seulement accéder au site pendant la pleine saison et à un créneau en particulier. Et quelques jours si vous n’avez pas de date ou de créneau en particulier (mais aucune garantie).

Quoi que vous preniez, nous vous conseillons d’acheter votre billet sur internet sur le site http://www.machupicchu.gob.pe/.

Le Machu Picchu La visite guidée en français revient à 180 soles en français pour un groupe de 3.

Les différents moyens d’aller à Aguas Calientes depuis Cuzco ou la vallée sacrée

Le train

Vous pouvez prendre le train à la station de Poray (20 min de Cuzco en collectivo) de mai à décembre et toute l’année à Ollantaytambo.

Les tarifs sont :

  • Cuzco – Aguas Calientes : 80 $ le billet aller pour 3 h de trajet
  • Ollantaytambo – Aguas Calientes : 60 $ le billet aller pour 1 h 30 de trajet

Inca Rail et Peru rail sont les deux compagnies qui proposent des billets. Le premier train de Cuzco est à 6 h 40 et le dernier train partant d’Aguas Calientes est à 17 h 23.

Attention : chaque compagnie possède un poids maximal de bagages. Renseignez-vous avant mais il vous faudra laisser des bagages à votre hôtel (ne vous inquiétez pas, ils ont l’habitude).

Les treks

Plusieurs treks permettent d’accéder au site :

  • Chemin de l’inca : d’une durée de 2 à 4 jours, le plus célèbre des treks se réserve plusieurs mois à l’avance car seuls 500 personnes peuvent le faire chaque jour. C’est le seul qui permette d’arriver directement sur le Machu Picchu. Prix entre 400 $ et 550 $.
  • Trek du Salkantay : contrairement au premier, il est possible de le faire soi-même facilement. Mais vous pouvez également le réserver en agence si vous voulez des porteurs. Plusieurs trekkeurs nous ont confié que niveau budget, il n’y avait pas beaucoup de différence entre les 2. Le chemin traverse des paysages très variés pendant 4 ou 5 jours et il serait très sympa à faire. Comptez 400 $ en moyenne.
  • Trek de la vallée de Lares : autre option mais il faudra quand même prendre un train entre Ollantaytambo et Aguas Calientes. Le chemin traverse des paysages andins et des sites archéologiques. Prix moyen de 450 $.

Attention : il existe moins cher mais les agences sont souvent limites. Elles chargent trop les mules et le trajet ne se fait pas forcément en sécurité.

Si vous faites un trek en agence, prévoyez un pourboire de 25 € pour les porteurs et les cuisiniers.

Par ses propres moyens

Il existe un chemin de 11 km le long des rails entre la station Hydroelectrica et Aguas Calientes. C’est le moyen que nous avons utilisé et les paysages traversés sont plutôt sympa. On peut même apercevoir les terrasses du Machu Picchu d’en bas à un certain endroit !!

Le trajet est plutôt simple car on reste sur du plat.

Ce qu’il faut, c’est définir comment arriver à Hydroélectrica de Cuzco ou Ollantaytambo.

  • Cuzco – Hydroelectrica par une agence : 7 h de trajet aller pour 65 soles
  • Ollantaytambo – Hydroelectrica en taxi : 300 soles pour 3 personnes et 5 h de trajet (grosse négociation surement possible). C’est ce que nous avons fait car nous voulions arriver à Aguas Calientes et visiter le Machu Picchu dans la même journée avant de dormir sur place. Départ à 4 h 50 du matin d’Ollantaytambo.
  • Cuzco – Hydroelectrica en collectivos : 7 h de trajet et il faut en prendre plusieurs. On prend un premier collectivo au terminal de Cuzco pour Santa Marta (30 soles et 5 h), un collectivo ou un taxi partagé entre Santa Marta et Santa Teresa (6 ou 10 soles et 2 h) et un taxi partagé entre Santa Teresa et Hydroelectrica (6 soles et 20 min).

Ensuite il suffit de marcher 🙂

Ci-dessous la carte interactive du trajet :

Les rails Une marche de 2h30 le long des rails permet d’accéder à Aguas Calientes. le mirador La plus célèbre vue sur le Machu Picchu.

De Aguas Calientes au Machu Picchu

Aguas Calientes est le village situé en bas du site. Quel que soit le moyen utilisé pour venir au Machu Picchu (train ou trek), c’est le point d’arrivée. De ce village, vous devrez monter au site et il y a deux moyens :

  • Grimper puis descendre au retour le dénivelé de 400 m qu’il y a entre le village et le site. Nous avons réalisé la descente en 1 h.
  • Prendre le bus. Le prix est de 12 $ l’aller et 12 $ le retour. Il y a des bus de 5 h 30 à 15 h 30. Attention, la queue pour prendre le bus est immense tout au long de la journée et même avant les premiers bus.

Pour notre part, nous avons pris le bus à l’aller et marché au retour.

Attention, ce village est très touristique et tout y est cher. Réservez votre hôtel à l’avance si vous devez y passer une nuit.

Que voir lors de la visite ?

Plusieurs éléments sont visitables lors de la visite :

  • Les terrasses agricoles
  • La place centrale et son hôtel sacrificiel où se situent le temple principal et le temple aux 3 fenêtres
  • Intihuatana le calendrier solaire
  • le temple du soleil et la tombe de l’inca située en dessous
  • le temple de l’eau
  • la “piedra sagrada”, ou pierre sacrée en français
  • le palais où l’empereur résidait surement lors de ses séjours
  • les miroirs d’eau
  • les habitations
  • la zone où étaient entreposées les pierres qui n’étaient pas encore taillées et qui montrent que la cité n’étaient pas terminée

Vous pourrez également voir de nombreuses canalisations pour évacuer les eaux de pluie et alimenter les fontaines que l’on trouve à travers toute la ville.

Nous vous conseillons vraiment de prendre un guide pour le Machu Picchu. La visite de 2 h – 2 h 30 en français coûte environ 140 soles pour 2 ou 60 soles par personne si vous êtes plus.

Bon tuyau : Un tampon pour votre passeport est délivré à la sortie pour ceux qui le souhaite.

Les lamas qui entretiennent le Machu Picchu L’entretien du site est fait par des lamas qui se baladent partout.

Où manger et boire un verre à Aguas Calientes ?

  • Le bar Rocas sagradas à l’entrée de la ville : 20 soles les 3 caïpirinhas en happy hour
  • Restaurant pizzeria El Manu : menus entrée + plat à 15 ou 25 soles. Nous avons testé le lomo saltado, la truite et l’alpaga et les plats ne sont pas mal contrairement aux avis que nous avons lu après sur internet. Par contre, les critiques à propos de frais de service non annoncés sont vrais.

Où dormir à Aguas Calientes ?

  • Casa Machu Picchu Backpacker Hostel : 36 dollars la nuit pour une chambre de 3 (2 lits superposés). Petit déjeuner inclue.

Nous nous y étions pris au dernier moment et c’était l’un des moins chers. Le rapport qualité prix n’est pas là mais comme pour toutes les prestations à Aguas Calientes (restaurant, marchés, …)

Le Machu Picchu : notre avis ?

Notre avis : 5/5                                                               

  • Les plus : L’histoire, l’état du site, la vue du “mirador” sur la cité, les lamas d’entretien                  
  • Les moins : Le nombre de touristes, la file d’attente pour le bus à Aguas Calientes, les moyens d’y aller

Tout simplement incroyable ! Malgré les difficultés, l’organisation que cela demande et le coût pour y aller, il est plus que dommage de visiter le Pérou sans passer par le Machu Picchu. Une fois sur place, on comprend pourquoi le site est devenu célèbre !

Si vous ne faites pas de trek, nous vous conseillons d’y aller en marchant le long des rails, car les paysages sont beaux et on peut même apercevoir le Machu Picchu d’en bas. La marche est simple puisque l’on reste sur terrain plat, on peut apercevoir des animaux et surtout cela coûte au minimum 4 fois moins cher (voir plus).

 

Vue sur le Machu Picchu Le site est magnifique en fin de journée