New Delhi, la capitale de l’Inde

Humayun

Pour notre première destination indienne, nous avons choisi New Delhi la capitale. Après avoir parcouru l’Amérique du Sud pendant 10 mois, c’est un choc culturel dès l’arrivée mais pas désagréable ! Nous vous donnons toutes nos adresses et les règles à respecter pour ne pas choquer les habitants dans cette page.

New Delhi

Historique de la ville

New Delhi possède une richesse incroyable. La ville, Delhi à l’époque, a eu la chance d’être influencée par plusieurs civilisations qui ont façonnées son architecture : musulmane, moghol, britannique, …

Voici un récapitulatif des différents noms portés par la ville et des différentes dates importantes :

  • Occupation humaine 1000 av J.C : des poteries datant de cette époque ont été exhumées entre 1955 et 1973 au Purana Qila, le fort le plus ancien de la ville de New Delhi.
  • Création d’Indraprastha (en sanskrit इन्‍द्रप्रस्‍थ, ce qui veut dire “la ville d’Indra” l’un des dieux védiques). Elle fut la capitale des Pândavas un peuple mentionné dans le Mahâbhârata. Bien que les archéologues ne soient pas sûres de la localisation de cette ville indienne antique, elle est associée au Purana Qila.
  • VIIIe siècle : construction de la forteresse de Dilli par les Rajputs du clan Tomar
  • 1192 : Début du sultanat. Le sultan Mohammed de Ghor conquiert la ville. La “première Delhi musulmane” est construite dans le sud de l’actuelle Delhi.
  • 1527 : Début de l’empire Moghol. Babur descendant de Gengis Khan bat le dernier sultan. Il s’installe à Agra mais son fils Humayun revient ensuite à Delhi. On doit aux moghols le fort rouge et la mosquée Juma Masjid.
  • 1765 – 1858 : conquête britannique
  • 1857 : révolte des Cipayes
  • 1947 : après 77 ans de protestations, manifestations, révoltes, … L’Angleterre cède et décide de la partition de l’Inde et du Pakistan. L’Indépendance est obtenue, mais la partition laisse la place à de nombreuses violences et flux migratoires (500 000 morts et 15 millions de déplacés).
New Delhi les palais sur la yamura Les bains royaux

New Delhi – La carte interactive

Avant toute chose, trouvez ci-dessous toutes nos adresses dans notre carte interactive de la ville :

La ville – Les lieux d’intérêts

Old Delhi

Le Red Fort

Le Red Ford, le monument le plus connu de la ville a été construit en grès rouge par l’Empereur Moghol Shah Jahan entre 1636 et 1648. Un mur d’enceinte de 2,5 km de long protège un ensemble de palais impériaux et de mosquées. Il a été leur résidence jusqu’à ce que le dernier Moghol soit déporté lors de la révolte des cipayes (1857).

Il est magnifique, on rentre par la porte de Lahore où a flotté pour la première fois le drapeau de l’Inde indépendante le 15 août 1947. On traverse ensuite Chhatta Chowk une galerie de boutiques qui nous amène sur un immense parc et les palais. Les plus importants sont le Diwan-I-Aam, le bâtiment où l’Empereur recevait sa cour, l’hammam, la mosquée Moti Masjid et les palais se trouvant derrière le Diwan-I-Aam comme le Rang Mahal et le Khas Mahal.

2 prix d’entrée : 950 roupies monument + musée (870 roupies si paiement en CB) ou 600 l’entrée au monument seule (550 en CB)

New Delhi le fort rouge L’Empereur recevait sa cour et ses sujets au Diwan-I-Aam.

Mosquée Fatehpuri Masjid

Cette mosquée fut construite en 1650 par la Bégum Fatehpuri une épouse de Shah Jahan. Bien qu’un peu vieille, elle présente une belle cour.

La mosquée Jama Masjid

Magnifique mosquée, l’entrée est de 300 roupies. Il faut jouer des coudes dans la rue pour accéder à la mosquée mais ça en vaut le coût. Elle a été construite entre 1644 et 1658. Elle est tout en grès rouge et en marbre, et c’est la dernière grande mosquée bâtie par les Moghols.

Les Cénotaphes du Shanti Vana Park

Les Indiens s’y rendent pour s’étendre dans le parc et profiter du soleil mais il est surtout connu pour le Raj Ghat, le monument érigé à la mémoire du Mahatma Gandhi. Le mémorial est sobre mais très émouvant. La dalle de marbre noir présente d’ailleurs les dernières paroles de Gandhi “He Ram” O Dieu en français.

Entrée gratuite.

Les musées Gandhi

Le Gandhi National Museum et le Mahatma Gandhi museum sont gratuits et présentent tous les deux en photos et en descriptifs la vie de Gandhi. Nous avons visité le deuxième et l’avons trouvé bien fait. Attention, la vie du Mahatma est bien détaillée, prévoyez minimum 1 h de votre temps.

Les marchés et bazars

Les rues d’Old Delhi sont surprenantes, on se déplace au milieu d’une immense foule en évitant les tuk tuk, les boeufs et leur attelage et les motos au milieu des boutiques d’épices et d’encens ! Attention les voitures ne peuvent pas passer.

Vous pouvez flâner dans les rues suivantes :

  • Les bazars de Chandni Chowk, un bazar important pour les habitants de Delhi où l’on vend un peu de tout.
  • Kinari Bazar : la spécialité de ce bazar est les boutiques de mariage, les textiles et les déguisements. Vous passerez devant de magnifiques boutiques rouges et or dans une belle cacophonie !
  • Le marché aux épices : ce marché s’étend sur Khari Baoli Road et Swami Vivekanand Marg. Les odeurs d’épices sont omniprésentes et c’est le meilleur endroit pour acheter vos épices et votre thé !
  • Dariba Kalan la ruelle des bijoutiers.
New Delhi bazars L’une des boutiques de Chhatta Chowk

Faubourg de Bahapur (sud de Delhi)

Le temple du Lotus

Le temple du lotus a été conçu pour ressembler à une fleur de lotus entrouverte, un symbole de pureté en Inde. C’est l’une des 8 principales maisons d’adoration baha’ies et outre son caractère religieux, il a reçu de nombreux prix architecturaux. Sa librairie vous propose des ouvrages sur le Bahaïsme.

Le temple se trouve au milieu d’un beau parc entretenu et les bassins bleus qui l’entourent lui confère un charme fou ! Nous vous conseillons d’y faire un tour et l’entrée est gratuite. Attention le dimanche beaucoup de locaux s’y rendent et la file d’attente est très grande (bien que très rapide).

Forteresse de Tughluqabad

Le saint soufi Nizamuddin aurait lancé une malédiction sur cette forteresse et celle-ci fut abandonnée en 1627 après l’assassinat du Sultan Ghiyas-Ud-Din qui l’avait fait construire en 1621.

De nos jours, il ne reste en grande partie que des ruines, son enceinte et le tombeau du sultan.

200 Rs le billet d’entrée.

Begumpur et le complexe du Qutb Minar

Vous trouverez la mosquée de Begumpur et Qutb Minar dans le sud ouest de New Delhi.

La première est une mosquée fortifiée qui fut construite en 1766. Elle est plutôt en bon état et sert de parc aux habitants du coin. L’entrée est gratuite.

Le deuxième est un complexe connu pour sa mosquée et ses tombeaux datant des XIIIe et XIVe siècles. L’édifice le plus connu, le Qutb Minar est un minaret construit pour commémorer la victoire du sultan Mohammed-de-Ghor sur le dernier souverain hindou en 1192. Vous pourrez également vous rendre auprès de plusieurs tombes, de la plus ancienne mosquée indienne Quwwat ul-Islam et de plusieurs tombeaux. L’entrée est de 500 Rs.

New Delhi

Connaught Place

Il n’y a pas grand-chose à y voir, c’est le coin touristique de la ville avec toutes les boutiques. Attention, les arnaqueurs en beau costume sont omniprésents. Sous couvert d’un aimable contact et de beaux habits, ils vous emmèneront au “centre d’information”, en faite une agence touristique déguisée qui cherchera à vous vendre tout ce qu’ils peuvent.

Allez-y seulement si vous cherchez un chauffeur pour plusieurs jours ou un circuit complet, mais en connaissance de cause et ne soyez pas naïfs sur les tarifs pratiqués…

Jantar Mantar

C’est l’observatoire astronomique de Delhi. Jai Singh II, un maharaja, avait compris que les outils de l’époque n’étaient pas assez précis car trop petit. Il a donc décidé d’en construire de plus gros et grâce à lui, on en retrouve dans plusieurs grandes villes d’Inde : Jaipur, Varanasi et Ujjain. Malheureusement, ils ne fonctionnent plus actuellement du fait de l’urbanisme.

La structure est rouge et est dotée d’un énorme cadran solaire.

Entrée à 200 Rs.

 

New Delhi Le temple du lotus.

India Gate

La porte de l’Inde est un monument aux morts érigé en mémoire des soldats indiens morts pendant la première Guerre Mondiale et la troisième guerre Anglo-Afghane de 1919. C’est un arc de triomphe inspiré de celui situé place de l’Etoile à Paris. Le soir est le meilleur moment pour s’y rendre : le drapeau de l’Inde y est projeté et les Indiens s’y retrouvent pour passer un moment en famille. Belle ambiance au programme !

Rashtrapati Bhawan et Parliament house

De l’India Gate vous pouvez vous rendre au palais du chef de l’État et au parlement. Le Rashtrapati Bhawan avait initialement été construit pour accueillir le Vice-roi des Indes pendant la colonisation britannique.

Purana Qila, le plus vieux fort

Il fut fondé par le deuxième empereur Moghol Humayun au début de son règne. Il possède quatre portes, une mosquée, un puits à escalier, une tour ayant été la bibliothèque d’Humayun où il se serait tué en tombant, … Il est associé à la capitale légendaire Indraprashta citée dans le Mahabharata qui serait la première Delhi. Et des objets trouvés par les archéologues exposés dans le musée semblent confirmer ces dires.

De nos jours, le fort est entouré d’un parc aménagé où les Indiens viennent s’étendre le weekend.

Entrée 200 Rs.

Le mausolée d’Humayun

Notre visite favorite : le mausolée d’Humayun. C’est un complexe où se trouvent plusieurs tombeaux classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO comme modèle de tombe – jardin moghol.

Une fois entré dans le parc, la première visite est celle du tombeau d’Isa Khan (1548), une tombe octogonale superbement conservée sur la droite. Et ensuite on passe sous une arche pour accéder au mausolée d’Humayun et son parc construit moins de vingt ans après le premier en 1565 (observez la différence !!). Le bâtiment en grès rouge et en marbre est à couper le souffle et il est très bien conservé.

Entrée : 550 Rs

Le parc Sunder Nursery

Situé en face du mausolée d’Humayun, ce parc appelé également Azim Bagh est un complexe hérité des moghols. Le parc avait été aménagé par leur soin au XVIe siècle. 15 monunents de cette époque, dont 6 classés à l’UNESCO, sont visitables tel que Sunderwala Burj ou le Lakkar Wala Gumbad.

Laissé à l’abandon, le parc avait été fermé pour être restauré (entretien du parc et monuments). Il est maintenant ouvert au public et le gouvernement a pour projet de continuer la restauration, de l’agrandir et de recréer la nursery que l’empire britannique avait commencé. Actuellement 300 espèces d’arbres y poussent à nouveau.

Pour 100 Rs, vous ferez une visite agréable éloignée des touristes 🙂

Sunder Nursery Le Lakkar Wala Gumbad dans le parc Sunder Nursery.

New Delhi – Les règles à respecter et nos conseils

  • Des tenues correctes de tous les jours sont de mise : les hommes pas de torse nu et short de longueur décente, les femmes pas de décolleté plongeant, d’épaules ou de jambes nues et on évite les tenues moulantes et transparentes. Les Indiennes passent une tunique longue au-dessus de leur pantalon !
  • Dans les différents temples (hindou, sikh, …) et mosquées, il peut vous être demandé de couvrir votre tête, de couvrir vos épaules ou d’enlever vos chaussures. Prenez donc toujours avec vous un foulard et faites attention aux consignes à l’entrée.
  • À la majorité des sites, les sacs seront fouillés voir passer au scanner. Il est interdit d’avoir sur soi : nourriture, boisson, cigarettes, briquets, chargeurs, ordinateur, grosses caméras et équipements professionnels, stabilisateurs type DJI Ronin, drone, …
  • Attention à la circulation : les gens roulent à gauche et c’est la loi du plus fort qui prime. Le piéton passe en dernier et n’espérez pas qu’on vous laisse passer.
  • Négociez tous les prix et vérifiez pour combien de personnes ils sont.
  • Ne le prenez pas mal mais s’il n’y a pas de file d’attente pour les touristes, vous ferez comme les locaux et il y a une file pour les femmes et une file pour les hommes. Ils ne se garderont pas de vous le rappeler, cela nous est arrivé à la gare de New Delhi : En tant que femme, je devais soit aller acheter mon billet dans ma file, soit attendre Jonathan sur le côté.
  • Attention aux bouteilles d’eau achetées dans la rue, s’il y a du plastique un peu lâche sur le bouchon, c’est sûrement qu’elle a été réutilisée et refermée manuellement.
  • De nombreux sites sont fermés les lundis et les Indiens sortent en masse le dimanche (votre salut : une file d’attente pour les touristes qui vous permet de passer devant).

New Delhi – Les restaurants

  • Swagat Dhaba : très bon restaurant local. Nous y avons mangé 2 fois pour 1,50 € chacun. Les plats sont épicés et il faut prévoir des naan ou du riz en plus : Chana Masala (plat à base de pois chiches) 80 roupies, Dal Makhani (lentilles) 70, Aloo Matar (Petits pois et pommes de terre) 80. Attention, il est sur maps mais pas au bon endroit, je vous ai mis le bon repère sur notre carte.
  • Les lassis juste en face sont très bons : le small est à 25 roupies, celui à la banane 40 et celui à la mangue 60.
  • Assam delicacies : restaurant un peu plus touristique, nous y avons mangé un poulet Tikka à 200 roupies et un Thali poulet (poulet en sauce et différents accompagnements végétariens) pour 280.
Old Delhi La vue sur les rues de Old Delhi de Jama Masjid.

Où dormir à New Delhi ?

  • Hindustan by Backpackers Heaven : 13 € la nuit pour une chambre de 2. Le personnel est très accueillant. Ils vous proposeront un circuit touristique que nous avons décliné car trop cher (environ 700 € par personne pour 20 nuits, tous les transports, hôtels, et petits déjeuners compris).

Les transports

  • Transfert aéroport de New Delhi – Hôtel Hindustan by Backpackers Heaven : 7 € le transfert en taxi proposé par l’hôtel lui-même.
  • Gare de New Delhi pour le départ vers Agra. Nous nous y sommes rendus, les billets peuvent être achetés à l’étage au bureau de renseignements. Si non, vous pouvez acheter vos billets sur https://12go.asia/fr . Ils prennent une commission mais ça peut être utile pour s’organiser. 200 Rs les petites catégories (compartiment bondé) au bureau, entre 550 et 750 Rs certains trains sur internet pour une catégorie A (un siège réservé).

Attention, certains trains ne partent que certains jours comme le train Agra – Sawai (pour les safaris de Ranthambore) qui ne part que les lundis et mercredis. Vous pouvez vérifier les départs sur le site : http://www.indianrail.gov.in/enquiry/TBIS/TrainBetweenImportantStations.html?locale=en .

Se déplacer en tuk tuk est très pratique dans Delhi surtout dans la vieille ville où les voitures peuvent difficilement se déplacer :

  • trajet hôtel – Red Fort : 200 roupies indiennes pour 2
  • Marchés aux épices rue Swami Vivikanand Marg – Mosquée Jama Masjid : 100 roupies pour 2
  • Musée nationale Gandhi – Gare de New Delhi : 110 roupies pour 2

Attention : Renseignez-vous sur les prix pratiqués par les taxis et les tuk tuk avant d’en prendre. Négociez et vérifiez bien pour combien de personnes est le prix final.

  • Votre hôtel ou des agences en ville vous proposera un chauffeur pour parcourir le Rajasthan. C’est finalement la solution que nous avons choisie car nous ne voulions rester que 3 semaines en Inde et le temps nous aurait manqué pour tout faire. Nous avons décidé de profiter au mieux du Rajasthan et de prendre un chauffeur. Pris par le temps, nous nous en sommes sortis pour 680 € (pour nous 2) les 20 jours mais nous pensons que vous pouvez en trouver un à New Delhi pour 550 €. Ganesh est très sympa, nous explique beaucoup de choses sur leur culture et connait pas mal de choses sur les différents sites touristiques. Surtout, nous allons où nous voulons, nous nous arrêtons quand nous voulons et nous avons pu faire Jaisalmer, Chittorgarh, Ranthambore, Ranakpur et Bundi, ce qui n’aurait pas été possible en train sur 3 semaines.

New Delhi – Notre itinéraire conseillé

  • Jour 1 : Visite du Old Delhi avec le Fort Rouge, le Raj Ghat, la Mosquée Jama Majdid et les différents marchés et bazars
  • Jour 2 : visite de New Delhi avec son temple du Lotus, India Gate et le tombeau d’Humayun
New Delhi Gandhi Le Raj Ghat, monumant au Mahatma Gandhi.

New Delhi : notre avis ?

Notre avis : 3,6/5

  • Les plus : L’histoire, les sites culturels, la cuisine
  • Les moins : La pollution, la saleté, le monde

Notre arrivée à Delhi fut un choc culturel. Au premier abord, la pollution, la saleté et la pauvreté sont omniprésentes mais la ville révèle ensuite ses fascinantes facettes : épices, encens, temples hindous, sikhs et mosquées, … En fait, le mélange culturel apporte à la ville tout son charme mais le modèle de vie indien ne sera pas pour tout le monde. Comme nous l’avons beaucoup entendu, l’Inde c’est soit on aime soit on n’aime pas et nous ne pourrons pas contredire cet adage.

Pour notre part, nous avons adoré le mausolée d’Humayun, l’ambiance de l’India Gate, le temple du lotus, le Red Fort ainsi que la gastronomie indienne qui est très diversifiée et incroyable !

 

temple du lotus Bonne visite à tous de New Delhi !